Lampe Artemide Objective

23 MARS 2015

Lampe Artemide Objective

Lorsque l’architecte Jean Nouvel (Opéra de Lyon, Fondation Cartier à Paris) apporte son coup de crayon à une marque de luminaires design aussi renommée qu’Artemide, on s’arrête un instant et on considère l’objet. Le résultat est ici: une lampe à usages multiples, innovante par ses fonctions, au dessin novateur et pourtant déjà intemporel.

Lampe Objective

L’Objective reprend l’esthétique et les matériaux chers aux photographes: corps cylindrique en métal noir mat, bagues molettées, précision des mécanismes.

Note pour la suite: Je n’ai pas résisté à la tentation de jeux de mots autour de l’univers de la photographie… si vous en trouvez d’autres, merci pour vos commentaires!
Focus.

Lampe Objective

Prendre possession d’un pareil objet, et l’intégrer à son intérieur, est un plaisir rare. Si l’Objective prend tout naturellement sa place sur un bureau, elle peut tout ausi bien s’affranchir et mettre en valeur par sa présence, un meuble ancien, une belle toile. Et rien n’empêche de l’imaginer tour à tour lampe de chevet, ou affirmant son identité sur un meuble d’entrée. La double émission de lumière, celle directe provenant de son sommet, et celle diffusée par son corps, permettent des fonctions multiples et précisément adaptées à leur environnement.

Si j’ai pu tester avec joie la version Lampe de bureau (dimensions: diamètre 7,2cm x hauteur 37cm), le concept a été décliné pour répondre à des besoins spécifiques. Artemide édite donc une version Applique (diam 6,5cm x 15,6cm) et une version Lampadaire (diam 6,5cm x hauteur 107cm).

Artemide propose un outil de réalité augmentée permettant de s’imaginer la lampe chez soi. C’est d’une simplicité absolument géniale avec sa tablette notamment: on se promène chez soi comme si l’on filmait son intérieur avec la caméra arrière, et l’appli superpose la lampe et son apport de luminosité. Ludique, mais pas gadget!

Zoom sur la version en applique

Zoom sur la version en applique

La prise en main est un modèle du genre, qu’il s’agisse d’orienter les différentes parties mobiles de l’objet, comme de manipuler les interrupteurs. Le produit est beau et bon, il semble dire « Tu m’aimes, tu vas m’aimer longtemps » tant il rayonne de qualité. Oserais-je dire qu’il s’agit là d’un objet charismatique? Il se révèle comme une évidence, en tout cas!

Iconic

Iconic

La courte vidéo ci-dessous est empruntée du site officiel Artemide. J’ai choisi de la partager car elle permet de visualiser les mouvements et manipulations de l’Objective, ainsi que le rendu réel de son éclairage en situation vivante.

L’Artemide Objective, en pratique: il s’agit là d’une nouveauté bien née, fruit d’une réelle collaboration entre un artiste reconnu et un spécialiste de l’éclairage design. Quand on sait que nombre de produits phares d’Artemide (la Nesso, 1965, la Tizio, 1972, ou la Tolomeo, 1987) ont traversé les époques sans se démoder, on est assez serein sur la pérennité de l’objet. Affichée à 679€, il s’agit bien là d’une très belle pièce, l’une de celles que l’on s’offre pour célébrer un évènement exceptionnel. 

Artemide, créateur italien de luminaires design depuis 1960. artemide.com
RBC Lyon, 42 quai Rambaud, Lyon 2ème. rbcmobilier.com

Et vous, avez-vous flashé sur ce produit?

Et vous, avec-vous flashé sur ce produit?
Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE