Le Cristal Roederer, secrets d’une star de la bulle

18 AVRIL 2015

Le Cristal Roederer, secrets d’une star de la bulle

J’avais tout juste 20 ans lorsque l’opportunité m’a été offerte de faire un job d’été au Caveau du Beffroi à Nuits-Saint-Georges. Je n’avais que de vagues notions sur le vin, et cette formation sur le terroir, pardon, sur le terrain, m’a ouvert les portes d’un univers de plaisirs et de découvertes. Le champagne Cristal Roederer est l’une des plus belles.

Le Cristal Roederer, secrets d'une star de la bulle

Je passe sur ma formation, destinée à connaître mes gammes au milieu de ce choix exceptionnel de nectars, pour en arriver à notre sujet. Comment vous décrire les sentiments que produit la rencontre avec une bouteille dont le prix, à l’époque en francs, portait 4 chiffres? J’ai tout de suite senti la présence, dans cet extraordinaire flacon, d’une sorte de Graal de l’amateur de Champagne. Depuis cet instant, je considère ses reflets d’or avec respect.

Le Cristal Roederer, secrets d'une star de la bulle

Au milieu du 19ème siècle, la puissante Russie raffole du Champagne, tout particulièrement de celui de la Maison Louis Roederer, qui y exporte plus du tiers de sa production. Le maître de chai du Tsar se rend chaque année à Reims pour superviser l’assemblage de la cuvée. Et en 1876, le Tsar Alexandre II fait la demande d’une cuvée créée spécialement pour lui.

Le flacon Cristal Roederer 

Il doit être à la hauteur de son contenu, et sa conception est confiée à un maître verrier flamand. Le résultat est une bouteille en cristal, bien transparent pour apprécier la robe d’or du précieux liquide. Et le fond surtout, est unique: plat et épais, sans piqûre. La raison? Non, ce n’est pas un hommage au pot lyonnais, affreux chauvins. C’est que le souverain a une crainte – justifiée – des attentats, et redoute un colis piégé sous la bouteille!
Le succès est tel, que 32 ans plus tard, l’héritier du trône Nicolas II décerne à la Maison Roederer le brevet de «Fournisseur officiel de la Cour de Sa Majesté l’Empereur». Depuis lors, le flacon porte les armoiries du Tsar en médaillon.

Le vin est élaboré uniquement les grandes années, quand la maturité du Pinot noir et du Chardonnay, issus des vignobles Grand Cru de la Maison, est parfaite. Le vieillissement s’effectue en caves pendant 6 ans, conclu par 8 mois de repos après dégorgement. La richesse et l’équilibre remarquables, la haute densité et la bulle parfaitement intégrée, définissent ce Champagne mythique, absolu.

Le Pressoir, 5 rue de la Part Dieu, Lyon 3ème. lepressoir.com
Caveau du Beffroi, 5 rue Sonoys, 21700 Nuits-Saint-Georges. Aegerter.fr/Boutiques

Le Cristal Roederer, secrets d'une star de la bulle

L’abus d’alcool, etc.

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE