Allez les Bleues!

26 JUIN 2015

Allez les Bleues!

Sur les 11 joueuses titulaires de l’équipe de France de football, 7 jouent à l’Olympique Lyonnais! L’occasion (rare) d’allier, en un seul article, sport, charme et fierté locale 😉

Amandine Henry (à droite). Allez les Bleues !Amandine Henry (à droite)

Lyonnaises en bleu (6 images, cliquer pour faire défiler)

Lyonnaises en bleu (6 images, cliquer pour faire défiler)
Lyonnaises en bleu (6 images, cliquer pour faire défiler)
Lyonnaises en bleu (6 images, cliquer pour faire défiler)
Lyonnaises en bleu (6 images, cliquer pour faire défiler)
Lyonnaises en bleu (6 images, cliquer pour faire défiler)

Lyonnaises en bleu

Les filles
Dimanche dernier, la Marseillaise retentissait dans le stade de Montréal. Selon la tradition, la caméra passe alors en revue l’effectif tricolore. Sur les visages des 11 joueuses, envie et détermination. Et pour 7 d’entre elles, un air de déjà-vu sur la pelouse de Gerland! Voici les noms: Sarah BouhaddiWendie RenardAmandine HenryCamille AbilyLouisa NecibEugénie Le SommerElodie Thomis. De la ligne de but à la pointe de l’attaque, ces Lyonnaises, pour certaines formées au club, sont la colonne vertébrale de l’équipe de France. 

La compétition
Après un début de compétition poussif (victoire 1-0 sur l’Angleterre, défaite 2-0 contre la Colombie), la machine s’est mise en route et ce fut un festival de buts et de jeu, 5-0 contre le Mexique, puis 3-0 contre la Corée du Sud en huitième de finale. Ce dernier résultat les qualifie déjà pour les J.O. de Rio 2016, compétition appréciée des Bleues ; elles avaient terminé quatrièmes des derniers Jeux de Londres.
Un pronostic pour la suite? Ce soir, elles affrontent l’Allemagne, redoutable formation qui a remporté deux des trois dernières éditions. Nos dames vont-elles venger les garçons, battus par la Mannschaft le 4 juillet 2014 lors de la Coupe du Monde brésilienne? 

Le jeu
Les grincheux disent que le niveau technique est très éloigné de celui des compétitions masculines. Pour ma part, quand je les vois jouer, voici ce qui me frappe… et me séduit. Elles ne trichent pas, ne se dispersent pas dans de pathétiques simagrées pour influencer les arbitres. Elles y vont franchement, et pour autant, ne se roulent pas par terre après une faute imaginaire. Enfin, elles sont illuminées d’un plaisir sincère lors de leurs victoires, portent le maillot national avec fierté et modestie, et communiquent à leur public de beaux sentiments. Devenir supporter de cette équipe-là, ce n’est que du bonheur!
Le public ne s’y trompe pas et en redemande: l’audience du dernier match a atteint les 3 millions de spectateurs, malgré une diffusion tardive à 22h! Certains tournent en dérision cette popularité soudaine, et disent qu’il s’agit là d’un « amour de vacances« , aussi charmant qu’éphémère… Nous verrons bien, si ces Bleues parviennent à éliminer les Allemandes, car les demi-finales et la finale seront diffusées à partir de 1 heure du matin, décalage horaire oblige. Alors, serez-vous au rendez-vous pour encourager ces Bleues, ces Lyonnes, jusqu’au bout?

Les Lyonnaises
Comment se fait-il que les filles de l’OL constituent près des trois quarts de l’effectif titulaire de l’équipe de France? Tout simplement, car depuis des années Jean-Michel Aulas investit et promeut le football féminin. Avec des résultats spectaculaires. Championnes de France en titre depuis 8 ans, elles règnent sur la compétition avec un appétit toujours aussi dévorant. Ainsi, la saison dernière, elles ont marqué 147 buts, et ont en encaissé… six! Leur jeu, clairement tourné vers l’attaque, correspond à la tactique voulue par le sélectionneur français Philippe Bergeroo.

Et pour la saison à venir? Il nous reste à souhaite à nos Lyonnaises, que l’on espère bientôt auréolées du titre de Championnes du Monde, de viser encore plus haut. Et de remporter dans la foulée la Ligue des Champions féminine, trophée qu’elles ont déjà soulevé en 2011 et 2012!

Sarah Bouhaddi (à gauche), Gaëtane Thiney et Corinne Franco.

Sarah Bouhaddi (à gauche), Gaëtane Thiney et Corinne Franco.

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE