La KTM 1290 Super Duke R

14 JUILLET 2015

La KTM 1290 Super Duke R

Sur le papier, elle fait peur. Quand on l’approche, elle impressionne. Serait-il possible d’apprivoiser la Super Duke? Des petites routes du Beaujolais, à la piste de l’aéroport de Villefranche, parcours atypique de découverte de la superlative Autrichienne. Et de (très bonnes) surprises à la clé!

La KTM 1290 Super Duke R

Paré au décollage?Paré au décollage?

Hormis une 450 d’enduro, je dois reconnaître que je n’avais jamais auparavant essayé de KTM. Bien sûr, la marque est associée à de nombreuses victoires sur le Paris-Dakar et autres compétitions tout terrain. Certes, l’entreprise a investi le marché des motos de route, et lancé avec succès 2 pavés dans la mare: la série des Duke, puis en 2008 la redoutable sportive RC8. Aujourd’hui, avec la 1290 Super Duke R, la firme de Mattighofen vise le segment des super-roadsters sportifs haut de gamme. Avec de très sérieux arguments!

Lyon, ambassade de la marque
Le siège France de KTM est situé à Saint Priest, le saviez-vous? Il était donc absolument nécessaire que le pôle Moto de Dardilly se dote d’une concession à la hauteur, c’est désormais chose faite! Dans des locaux entièrement repensés, le responsable Aristide Marek nous reçoit avec entrain et nous présente son bel outil de travail. La gamme complète occupe le showroom, qui réserve quelques surprises ; notamment une préparation « maison » de style Bobber, base de Duke, gros pneus à crampons,  et phare de Harley! L’étage est réservé à la boutique pièces détachées (pour les enduristes qui cassent tout!) et un bel espace équipement, textile et accessoires. Vous cherchez un biberon, un grille-pain ou une montre, forcément oranges? C’est là que ça se passe.

La KTM 1290 Super Duke R

Prise en main
J’aborde avec respect la machine, eu égard à ses spécifications: 180 chevaux, 189 kg, soit un rapport poids/puissance de 1,05 (en version libre, bien entendu…).
Elle est alors capable d’abattre le 0 à 200 km/h en 7,2 secondesmieux que la Bugatti Veyron et ses mythiques 1001 chevaux. Vous voila prévenus, nous allons faire un petit voyage loin, très loin du raisonnable! 

Dans sa robe « KTM Racing » pour le moins… dynamique, ma partenaire du jour paraît malgré tout assez accessible. Un gabarit compact, une ligne fine aux angles acérés, caractérisent son allure. Seule la hauteur de selle semble une limite à son accessibilité si vous faites moins qu’un mètre soixante-dix. Une fois à son guidon, je me familiarise avec l’instrumentation. Particulièrement complet, son écran digital est clair et lisible. La manipulation, intuitive grâce aux flèches sur la gauche du guidon, promet une utilisation des plus plaisantes. Mention spéciale aux ingénieurs qui ont programmé l’affichage, à la mise en route du moteur, du message « Ready to race? ». Pas franchement politiquement correct, mais tellement bon!

"Ready to Race", c'est marqué dessus!« Ready to Race », c’est marqué dessus!

Ready to Race?
Une fois assis, la position se trouve naturellement, l’ergonomie est excellente. Et si vous ne vous calez pas à l’arrière de la selle, la première franche torsion du poignet droit le fera pour vous! Le parcours qui mène de Dardilly à Frontenas est une combinaison de trajet urbain, d’un soupçon d’autoroute, de nationale à grandes courbes, et de petites routes viroleuses. L’occasion de mesurer la vivacité de ma monture qui passe d’un angle sur l’autre avec l’agilité d’une cylindrée bien moindre. Le moteur, parlons-en: bourré de couple et de caractère, il donne le meilleur de lui-même entre 4000 et 8000 tours/minute. Associé à une boîte classique (sans shifter), le bicylindre vous propulse avec rage, et les quelques lignes droites semblent se raccourcir comme par magie.

Sollicitons les freins ; le système signé Brembo est d’une efficacité absolument redoutable! Le poids contenu de l’engin est stoppé net, et le système ABS veille au grain dans les situations d’urgence. Pour les plus joueurs, le mode Supermoto déconnecte l’antiblocage sur la roue arrière, pour goûter aux joies des travers et de la glisse. Fallait oser, ils l’ont fait…
Autant vous l’avouer tout de suite, le terrain de jeu (et le joueur) n’ont pas pu révéler toutes les capacités de l’engin… Très rapidement, des envies vous viennent à l’esprit, aussi vite que les virages défilent sous les roues de la Katoche. Un circuit, mon royaume pour un circuit!

La KTM 1290 Super Duke R

Avion de chasse
C’est une certitude, cet engin mérite la piste. L’occasion est parfaite pour déposer le support de plaque, avec une simplicité enfantine. Et, ainsi, profiter du postérieur aguichant de l’Autrichienne. N’ayant pas de circuit sous la main, j’ai cherché un lieu en rapport avec ma monture… un aéroport, quoi de plus adapté pour ce missile sol-sol? Plaisanterie à part, je n’imagine pas acquérir cette Super Duke, sans bouillir d’envie de l’emmener sur circuit. Libérer les chevaux de la bête, tirer parti des assistances électroniques redoutables d’efficacité et, plaisir ultime, enrhumer de très nombreux propriétaires de sportives!
Retour au présent, le cadre me donne l’occasion unique de me prendre pour Tom Cruise dans Top Gun. Lunettes aviateur, et absence de casque de rigueur! Bon, d’accord, il n’y a pas de chasseurs F-14 Tomcat sur la piste, pas aujourd’hui en tout cas… 

La KTM 1290 Super Duke R

Sacrée gueule
La 1290 Super Duke R est une moto haut de gamme, et KTM n’oublie pas que le client potentiel recherche une performance certes, mais aussi un design exclusif. Les Autrichiens relèvent le défi avec panache. Ils innovent avec un élégant monobras qui met en valeur de superbes jantes personnalisables. Pour le reste, ce sont des angles vifs, des lignes tendues, une émotion visuelle rare. Les détails sont soignés, à l’image des feux avant et arrière à leds, très réussis. Seul le très volumineux support de plaque d’origine dénote, choque même. Heureusement que le catalogue « accessoires » de la marque en propose un bien plus esthétique!

Au final, la Super Duke évoque tout à tour la guêpe (par sa finesse et son bloc phare), le tigre (par son pelage tricolore sur des muscles tendus), et le robot (par son chassis treillis, et certains détails mécaniques). Mélange inattendu, et pourtant, de l’avis des professionnels de l’aérodrome qui se pressent autour de la belle, sacrément réussi. La bête n’est pas seulement physiquement avantageuse, elle a aussi de la voix. Le timbre est rauque ou rageur selon le régime, le volume sonore est imposant sans assourdir, et ses gargouillis et détonations lors des rétrogradages, un régal absolu… à découvrir d’urgence par vous-mêmes!

La KTM 1290 Super Duke R

Joueuse
Comme déjà évoqué, les aides électroniques au freinage et à l’accélération, indispensables pour le commun des mortels sur ce type d’engin, sont déconnectables si vous avez les c… le coeur bien accroché. Les adeptes du freinage tardif et des virages façon supermotard seront comblés! Avant tout, ce sont le caractère, la conception et les caractéristiques physiques de la Super Duke qui en font un outil aussi jouissif. L’ADN de la marque, qui produit une large proportion de machines de compétition très souvent axées sur la juste combinaison de glisse et d’efficacité, s’exprime ici pleinement. 

Un monstre, mais pas une brute, la Super Duke

La question légitime, concernant un tel engin, est celle de sa capacité à servir en usage « quotidien ». Ses suspensions, d’une efficacité redoutable sur petites routes, sont aussi d’un confort surprenant pour la catégorie et absorbent bien les irrégularités. L’équipement est des plus complets, et rien ne manque sur la version standard. Il existe néanmoins des options pour domestiquer la bête: supports GPS, poignées chauffantes et même une bagagerie!

En environnement urbain, j’ai trouvé que la Super Duke savait se comporter de façon civilisée, et n’ai ressenti à aucun moment cette impression trouble, de conduire une moto qui n’a « rien à faire en ville ». Dotée d’une autonomie tout sauf ridicule, d’une position de conduite naturelle, et d’un poids plume qui fait des manoeuvres une partie de plaisir, la reine des KTM mérite sans aucun doute les éloges qu’elle a reçus dans la presse. Et justifie amplement sa sélection dans mon précédent article, 5 motos pour un garage idéal!

La KTM 1290 Super Duke R

Spécifications: 
Moteur V2 à 75°, 1301cm3, 180 chevaux à 8900 tr/min, régime maxi 10 000 tr/min. Poids sec: 189kg. Réservoir 18 litres, autonomie de près de 300 km en usage routier « modéré ».
Performances (version libre): Vmax 290 km/h, 0 à 100 km/h en 3 secondes, 0 à 200 en 7,2 secondes.
Tarif: 15 995€ prix conseillé.

Remerciements:
L’accueil au Bistrot d’Hélices, le seul restaurant de la région offrant le stationnement aux voitures, motos, hélicoptères et avions! Aérodrome de Villefranche Tarare, 69620 Frontenas. 04 78 34 37 29
Umami Productions pour la photographie. 

KTM Grand Lyon, 58 chemin de la Bruyère, 04 78 68 84 54. www.ktmlyon.fr

La KTM 1290 Super Duke R

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE