Oléron

6 SEPTEMBRE 2015

Oléron

Le timing parfait pour une séquence évasion? Voici quelques bonnes raisons de prévoir vos prochaines vacances sur l’île d’Oléron: paysages, nature, sport, détente et gastronomie sont au programme. 

Le Port des Salines, Oléron

Le Port des Salines

Découvrir
Jouissant d’une situation géographique idéale, la plus grande des îles françaises de l’Atlantique offre une charmante diversité de paysages. Les locaux en tirent probablement leur caractère apaisé et jovial ; l’ensoleillement y est remarquable! Le génie de l’homme a apporté sa patte: au sud le pont qui relie au continent, à l’est le célèbre Fort Boyard, au nord l’élégant phare de Chassiron. Les marais salants et bassins de claires parsèment les terres ; le sel et les huîtres sont deux des principales activités de l’île. Enfin, les villages rivalisent de murs blancs, de volets peints et de fleurs ; havres de fraîcheur entre terre et lumière.

Le phare de Chassiron, Oléron

Le phare de Chassiron

S’émerveiller
La Nature a gardé des droits sur de vastes étendues, et respire à pleins poumons. Les paysages sauvages, plages, forêts, prairies verdoyantes et
fleuries, sont protégés et valorisés avec soin. L’effort de préservation porte aussi sur la faune et les amateurs d’espèces rares seront comblés! La visite du Marais aux Oiseaux émerveille les petits, instruit les grands, et participe à la protection de ce patrimoine vivant. Et puis il y a la mer, bien sûr! ou plutôt… les mers. Selon une configuration comparable à celle de Quiberon, on trouve à l’ouest dunes et vagues, à l’est plages protégées et plan d’eau calme. Du beau et du bon, pour tous les goûts!

La côte nord-ouest et l'océan Atlantique, Oléron

La côte nord-ouest et l’océan Atlantique

Se bouger
Le moyen de transport privilégié est le vélo ; et lorsque celui-ci est électrique, le rayon d’action et les possibilités s’agrandissent considérablement! Et non, ce n’est pas un truc de paresseux, on pédale quand même, croyez-moi sur parole… Les amateurs de course à pied seront comblés par les sentiers de forêt aménagés, ou tout simplement par le bord de mer. Les pratiquants du kite-surf, véliplanchistes et autres amateurs de voile(s) se régalent grâce à de nombreux spots dédiés. En ce qui me concerne, c’est en surf que j’ai pu profiter de l’Atlantique. Grâce au large choix de matériel et aux précieux conseils prodigués par l’équipe de la
Kabanasurf, je me suis régalé des belles vagues de la côte ouest, la preuve en images! 

Débuter le surf à 30 ans, c'est possible!

Débuter le surf à 30 ans, c’est possible!

Se régaler
Une bonne partie de l’île est dévolue à la vigne, et les vins d’Oléron (IGP) méritent d’être goûtés. Mais ce sont, tout d’abord, les produits de la mer qui règnent sur les tables locales. Le port de la Cotinière est le cœur d’une activité de pêche centrée sur la qualité, et c’est un régal d’y faire son marché de superbes produits d’une fraîcheur incomparable! Impossible de faire l’impasse sur la star locale: les
huîtres Gillardeau. Véritable institution approvisionnant les plus grandes tables, elles sont produites à Marennes, juste de l’autre côté du pont. Pour le reste, les glaciers, terrasses et restaurants sont présents comme partout sur le littoral, mais l’offre est notoirement très qualitative. Ma plus belle découverte cette année? Le relais des Salines, sans hésiter: cadre, déco, mets et vins ; tout surprend et enchante!

Ambiance, plage de la Giraudière, Oléron

Ambiance, plage de la Giraudière

Cela fait trois ans que je profite des charmes de l’île d’Oléron, et je suis encore loin de prétendre à bien la connaître… Pour ceux qui ne l’ont jamais découverte, je vous invite à considérer cette destination comme elle le mérite. Si vous êtes de ces chanceux qui partent hors vacances scolaires, c’est encore mieux paraît-il, la saison est belle jusqu’en octobre… voire plus! Et si vous êtes déjà initié, vous avez sûrement aussi vos bonnes adresses, n’hésitez pas à les partager ci-dessous (« Commenter cet article ») !

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE