Secrets de Bernachon

6 DÉCEMBRE 2015

Secrets de Bernachon

Parler de chocolat dans le contexte actuel, c’est une futilité, et une nécessité vitale, presque un acte militant. Aujourd’hui, je vous invite à découvrir l’envers du décor d’un lieu magique, et c’est une affaire sérieuse. Les coulisses de Bernachon, où naît l’excellence du chocolat à Lyon. La Rolls de l’antidépresseur naturel, en quelque sorte?

Les ateliers Bernachon, côté courLes ateliers Bernachon, côté cour

Des livres entiers ont été consacrés à la Maison Bernachon, son histoire, son savoir-faire perpétué de génération en génération. Les considérations de spécialistes mises à part, je vous propose ma propre expérience, suite au chaleureux accueil que j’ai reçu au sein de cette véritable institution lyonnaise.
Au-delà d’une recherche de qualité et d’un savoir-faire enviés, Bernachon se distingue par une approche rare dans le paysage chocolatier français: le bean to bar. Lisez, « de la fève, à la tablette ». Cette locution s’applique à ceux qui partent de l’ingrédient de base, non transformé: la fève de cacao. De ces gros sacs en toile de jute, en provenance de lointains ailleurs, comment arrive-t-on à ces fondants délices? Visite guidée.

Trésor des mers d'Afrique, le cacao de Sao ToméTrésor des mers d’Afrique, le cacao de Sao Tomé

Le cacao brut, sous forme de fève, ne devient chocolat qu’après de multiples manipulations. La torréfaction, le concassage et le broyage, le conchage sont autant d’étapes qui nécessitent un outillage spécifique. Ici, pas de grandes cuves en inox, pas de contrôle électronique comme chez les industriels de masse. Les machines sont celles utilisées par le grand-père de Philippe Bernachon ; à chaque pièce les reflets cuivrés des ustensiles rappellent que ces murs sont ceux d’un véritable temple de la gastronomie lyonnaise.

Secrets de Bernachon

Accompagner Philippe Bernachon à travers les méandres de ses ateliers est un expérience sensorielle et humaine. L’atmosphère y est chargée d’arômes ; les hommes et les femmes qui travaillent à perpétuer l’excellence s’affairent à leurs tâches. Ici, la valeur ajoutée de la main humaine est reconnue et revendiquée. Les ingrédients de base sont issus du vivant, et leurs qualités évoluent au fil des saisons. Seul un palais expert peut en identifier les trésors cachés, et l’intervention humaine à chaque étape du processus est au service de la qualité du produit fini.

Secrets de BernachonSecrets de Bernachon

Secrets de BernachonSecrets de Bernachon

Ces pâtes lisses et brillantes, plus ou moins denses en cacao, passent alors par les ateliers de confection. C’est ici que s’exprime l’Art du chocolatier, son interprétation gourmande. Philippe Bernachon s’inscrit en apôtre de la tradition, exécutée avec la plus grande maîtrise. « Le bon chocolat se suffit à lui-même », telle est sa conviction. Incarner ce qui se fait de meilleur, dans le respect de la tradition, ça ne vous rappelle personne? La maison Bocuse, bien entendu, dont les liens avec Bernachon sont aussi forts qu’intimes. Le Président, créé par Maurice Bernachon pour son ami Paul, à l’occasion de sa remise par VGE de la Légion d’Honneur, demeure depuis 1975 l’un des produits phares de la boutique.. et du chariot à desserts de l’Auberge de Collonges!

Secrets de Bernachon

La maison Bernachon, de la vitrine à la réserve, c’est l’excellence et l’amour des bonnes choses, incarnés. Au même titre que d’autres attractions majeures de notre ville, elle est l’un des moteurs de notre économie locale. 

L’annulation de la Fête des Lumières fut une décision prise dans des circonstances douloureuses, mais qui porte un coup dur à l’économie lyonnaise. Restaurants, hôtels, boutiques, et nombre de professions pour qui l’afflux de touristes est vital, subissent de plein fouet ce contexte exceptionnel. Chacun a son idée de l’attitude à adopter contre ces barbares. Nous avons été invités à nous recueillir, tout en manifestant notre fierté pour nos valeurs et notre culture. Si nous sommes effectivement entrés en conflit contre ceux qui en veulent à notre mode de vie, alors l’effort de guerre passe aussi par cet acte patriotique: consommer local

Bernachon, 42 cours Franklin Roosevelt, Lyon 6ème.

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE