Le Scrambler Nine T BMW

20 SEPTEMBRE 2016

Le Scrambler Nine T BMW

L’actualité la plus chaude chez BMW, c’est la présentation de la nouvelle Scrambler Nine T. Souvenez-vous, la R NineT avait largement inspiré les préparateurs, désormais le constructeur propose directement les évolutions de sa machine ! En avant-première, impressions à chaud sur la « petite dernière » de la lignée des flat-twins bavarois.

Le Scrambler Nine T BMW

L’attente du public est grande autour de ce modèle… La concession BMW Hélice Motos de Dardilly a choisi de le présenter le soir du 22 septembre. Quand j’arrive sur place 56 heures auparavant, la moto est rangée à l’abri des regards en attendant le jour J. Après quelques recommandations (prudence et discrétion) de rigueur, je prends le guidon d’une moto qui sera la principale attraction des prochains jours. Le Scrambler Nine T BMW

Le jeu des 7 différences

Sur la base de la NineT originale, BMW a procédé par modifications de fonction et d’aspect. Ces transformations sont assez peu nombreuses, pourtant elles changent radicalement la présentation et la vocation de la machine ! Voyons si vous êtes observateurs, révisez si nécessaire vos connaissances sur la R NineT 1200 et comparez avec les photos qui suivent…

Le Scrambler Nine T BMW

Le Scrambler Nine T BMW
Le Scrambler Nine T BMW
Le Scrambler Nine T BMW

Tout d’abord, Auf Wiedersehen à la massive fourche inversée couleur or. La fourche plus fine, dotée de soufflets, reçoit un guidon légèrement réhaussé. Le comportement en ressort plus vif, le train avant plus léger, et la position de conduite se redresse.
La ligne d’échappement (ici dans sa version Akrapovic) est retravaillée et relevée. C’est l’un des principes du scrambler : pour l’usage tout-terrain on éloigne du sol et des éventuelles projections de cailloux les éléments sensibles.
La selle est spécifique par sa forme, sa matière et sa couleur, cela saute aux yeux. Mais la différence fondamentale est sa hauteur, bien supérieure à celle de sa grande sœur. Rien à redire sur le confort ou la finition, impeccables. Les roues peintes en noir sont chaussées de gros pneus crantés. Je n’ai pas fait d’expériences de franchissement, je laisse cela aux spécialistes ; mais visuellement c’est un réel succès. 

Les rétroviseurs ronds, les clignotants fins à LEDs sont déjà connus des habitués de la marque, sur d’autres modèles. Les repose-pieds « off-road » (pilote et passager) viennent suggérer que le Scrambler est conçu pour l’aventure. Sur chemins sans doute, mais pas en tout-terrain, là où la gamme GS sera bien plus à son aise.
Le bloc compteur va à l’essentiel. Disons-le franchement, il est même roots. Pas de compte-tours, encore moins de jauge d’essence ou d’indicateur de rapport engagé… ça n’empêche pas de rouler, cependant. Ceux qui trouvent que « c’était mieux avant » seront ravis ! Ils pourront même déconnecter l’ABS, livré de série tout comme les poignées chauffantes.

Le Scrambler Nine T BMW

Joueuse

La dernière différence, le prix, n’est pas des moindres : Le Scrambler s’échange contre 13 550 €, soit 1 850 de moins que la R Nine T « de ville ». Des économies sur l’équipement, pas de rabais sur le plaisir, semblent composer la recette du nouveau modèle. Pour juger des évolutions de sonorité, de position de conduite, de comportement du Scrambler par rapport à son ainée, je ne peux que vous inviter à réserver un essai…

En revanche, un scoop : elle fait tourner les têtes. Beaucoup. J’ai la chance d’essayer régulièrement de belles machines, mais là franchement, record battu de sourires, pouces levés, et curieux enthousiastes qui viennent engager la conversation à peine la béquille posée. À noter (en plus des aspects déjà cités), l’énorme cote de popularité de la finition de réservoir « Monolithic métal mat ». 

Le Scrambler Nine T BMW

Entre Munich et Lyon, des liens se tissent

Comme un clin d’œil, la Bavaroise pose devant le Mur des Canuts. À deux pas de la fresque croix-roussienne se tiennent les ateliers de la marque A Piece of Chic. Laquelle édite un foulard en soie inspiré du dessin des motos BMW, que les convives de la soirée du 22 pourront découvrir en présence du créateur Sébastien Chirpaz. Vous trouvez sur le site officiel du Scrambler R NineT les étapes de cette collaboration, avec une vidéo des modèles à l’épreuve du terrain, en prime !

Le Scrambler Nine T BMW

Partenaire de la soirée de lancement, la boutique Royal Racer de la rue Mercière ouvrira pour l’occasion un espace dédié au sein de la concession. De mon côté, j’ai profité d’un passage place Lyautey pour essayer chez Smart la veste Atelier Notify et les boots Bobbies « L’Horloger » en cuir cognac. Et rue Herriot chez Le 104 by Martine Patris, découvrir les dernières variantes des intemporelles Randolph Aviator. Trois adresses connues des participants au Distinguished Gentleman’s Ride !

Pour l’opportunité et la confiance, merci à Cyrus Ayari et toute l’équipe d’Hélices Motos 69, Pôle Moto de Dardilly. 

Le Scrambler Nine T BMW

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE