Le quantième perpétuel

13 JANVIER 2016

Le quantième perpétuel

2016, l’année qui s’impose pour découvrir ce mécanisme horloger conçu pour tenir compte des années bissextiles. Le fonctionnement, les secrets et les déclinaisons du quantième perpétuel par les plus grandes marques en font le sujet idéal pour bien démarrer la nouvelle année ! 

Quelques étapes nécessaires, avant d’en arriver au vif du sujet:

Le quantième perpétuel

QUANTIÈME  [kɑ̃tjɛm]  n.m.  Quantième du mois : numéro d’ordre du jour considéré dans un mois donné (syn.: jour).
Ce mot désigne, le plus souvent en horlogerie, l’indication chiffrée de la date. Sur la Longines ci-dessus, le jour de la semaine est indiqué dans le quart supérieur, le quantième se trouvant à droite entre 1 et 5 heures. C’est l’une des fonctions les plus répandues sur les cadrans, après l’heure, les minutes et les secondes ; c’est aussi l’une des plus utiles. Sur des montres mécaniques, elle peut figurer de multiples manières. Citons l’indicateur rétrograde vu ci-dessus, la complication grande date, ou le simple guichet de ce modèle :

Le quantième perpétuel

Prenons l’exemple de cette Rolex Date exposée chez Petite Genève : son heureux propriétaire constatera qu’elle passe toute seule du 31 au 1er. En revanche, pas moins de 5 fois par an (le premier jour des mois de mars, mai, juillet, octobre et décembre) il se verra obligé d’effectuer manuellement le réglage de la date. On ne plaint pas assez ces forçats, et pas une ligne dans la presse sur la pénibilité subie par les porteurs de montres à quantième simple ! Une réaction s’impose…

Le quantième perpétuel

Le quantième annuel

Dans ce cas, un mécanisme tient compte du mois et ajuste la date en fonction. Sur la photo ci-dessus, l’aiguille courbe bleuie (indiquant le 8) sautera automatiquement le 31, voire le 29 et le 30, quand nécessaire. Ces montres à quantième annuel (ou quantième complet) sont le plus souvent reconnaissables à leur indicateur de mois. Il est le signe distinctif de la fonction, bien plus qu’un affichage véritablement utile… à moins que vous ne connaissiez quelqu’un ayant réellement besoin qu’on lui rappelle le mois en cours? 

Ces garde-temps apportent un progrès significatif, en dispensant le porteur des 5 réglages annuels du quantième. Seulement, au cœur du mouvement, il y a une roue dentée qui croit dur comme fer que tous les mois de février comportent 28 jours… 

Le quantième perpétuel

Ce qui nous conduit à ces quantièmes perpétuels, qui prennent en compte les années bissextiles et corrigent l’affichage en conséquence. Ce sont des chefs-d’œuvre de l’horlogerie au même titre que d’autres grandes complications, tourbillons et autres répétitions minutes. Sur ces montres rares, l’affichage exact de chaque subdivision du temps est le fruit d’un savoir-faire spécifique aux plus grandes maisons. En théorie, ces montres conserveront un réglage sans défaut… jusqu’au 1er mars 2100 ! Il s’agit de mécaniques ingénieuses, habituellement décrites avec fierté sur les catalogues des marques de haute horlogerie. Les cadrans s’ornent alors d’indicateurs discrets d’appartenance à cette caste. Quelques exemples :

Ci-dessus, la Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Perpetual.
Boîtier en or blanc, 39 mm de diamètre, seulement 9,2 mm d’épaisseur, étanchéité 5 bar. Calibre 868, remontage automatique, 336 pièces. Cadran à année complète et indication des phases de Lune. Ref. 1303520, 33 000 €.

Ci-dessous, sa sœur, la JLC Master Eight Days Perpetual.
Boîtier acier, remontage manuel avec 8 jours de réserve de marche (et indicateur, à 11 heures).
Calibre 876-440B à platine « Trois-Quarts ». Ref. 1618420, 22 200 €.

Ces deux pièces sont disponibles chez :
Jaeger-LeCoultre Lyon, 6 rue Gasparin, Lyon 2ème
Maier, 91 rue Edouard Herriot, Lyon 2ème

Le quantième perpétuel

Le quantième perpétuel

Ci-dessus, une très élégante IWC Portugaise Quantième perpétuel.
Extraite de la sélection « Coups de folie » du spécialiste de l’occasion, Crésus (17 250 € au lieu de 34 500 €). L’affichage est toujours complet et équilibré, bien servi par un boîtier 44mm en or rose 18k. Une sommité de la collection Portugaise.

Signes distinctifs
Entre les trois modèles illustrés plus haut, et ceux qui suivent, on note une différence notable de conception et de présentation. Ce sont deux familles qui font valoir leur différence: 
D’abord celle de l’affichage d’année complète ; c’est le cas des Jaeger-Lecoultre,  et des IWC. 

La deuxième famille, celle qui part du principe que le porteur a connaissance de l’année en cours, affiche simplement un indicateur bissextile. C’est la solution habituellement employée chez Patek Philippe, Lange & Söhne, Vacheron Constantin, Breguet et bien d’autres.
Sur la Glashütte ci-dessous par exemple, le point rouge est le témoin des années à 366 jours :

Glashütte, Senator Perpetual (31 600 €)Glashütte, Senator Perpetual (31 600 €)

Espérant vous avoir donné de belles inspirations horlogères pour cette nouvelle année, je vous invite à découvrir la sélection de montres à quantième perpétuel sur Chrono24.fr !

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE