Le Québec en direct depuis Lyon

25 SEPTEMBRE 2016

Le Québec en direct depuis Lyon

L’ouverture de la ligne directe Lyon-Montréal nous rapproche singulièrement du Québec, excellente nouvelle. Bien sûr car nous sommes ravis d’accueillir ses habitants, mais aussi car la province canadienne est un pays fascinant, une destination de choix pour des vacances inoubliables. Un avant-goût de ce qui vous y attend? Attachez vos ceintures, c’est parti !

Le Québec en direct depuis Lyon

L’une des caractéristiques de la destination, c’est l’absence d’une barrière de la langue. Au Québec on parle français, et on maintient cette pratique avec fierté. La Charte de la langue française rend obligatoire l’usage du français et traduit systématiquement les mots anglais. Pas de Stop aux coins des rues, mais des panneaux d' »Arrêt ». Les curiosités et exotismes nés de cette culture sont savoureux, je vous laisse les découvrir au fil de votre prochain séjour.

Alors, quel programme? Chacun fera le sien en fonction de ses préférences, le notre suivait grosso modo cet itinéraire, encadré à l’aller et au retour par quelques jours dans la ville de Montréal. En fin d’article, vous trouverez quelques variantes pour profiter au mieux du voyage, selon l’envie et la saison.

Le Québec en direct depuis LyonMontréal

La plus importante ville de la province mélange allègrement l’architecture gothique des églises, et les gratte-ciels où siègent les multinationales. Les rues sont encombrées de grosses voitures, limousines et pick-up trucks à la mode US, mais on peut aussi y croiser une bonne vieille deudeuche !
Son campus, ses nombreux espaces verts sont fertiles à une ambiance festive. Le soir venu, les toits des immeubles de bureaux résonnent des apéritifs et fêtes « after work » : soyez prévenus, nos cousins d’Amérique sont bons vivants. Dans l’état d’esprit surtout, car pour être franc nous n’avons pas gardé un souvenir impérissable de la gastronomie locale : burgers et poutine. Habitués à vivre les longs mois d’hiver dans des températures glaciales, les locaux compensent par une chaleur humaine hors du commun. P
as étonnant que notre Pin-Up Artist préférée Maly Siri y ait posé ses valises après ses études lyonnaises !

Le Québec en direct depuis LyonPrenez la route

Une fois à bord de votre voiture de location, ne précipitez pas le départ. Les grands axes sont longs, le plus souvent déserts et… rapidement hors de portée des antennes radio. Prévoyez de la musique pour le trajet ; l’offre locale ne se limite pas à Céline Dion, il existe nombre d’artistes qui méritent d’être connus. Par exemple, l’écoute des Cowboys Fringants est une véritable expérience immersive dans la société québecoise.

Les rubans d’asphalte traversent la nature sauvage, les panneaux de danger indiquant la présence de caribous et orignaux sauront vous le rappeler. L’une des maisons d’hôtes avait repéré la présence d’une ourse et ses deux oursons dans son jardin ; l’hôtesse nous conseilla de ne laisser aucune nourriture dans la voiture, et de chanter fort pour éloigner les plantigrades en prenant le sentier qui descend au port… La consigne fut appliquée avec le plus grand soin.

Le Québec en direct depuis LyonL’estuaire du Saint Laurent

Le fleuve est un géant : il draine (avec les Grands Lacs américains qu’il traverse) près de 25% de l’eau douce de la planète. Quelques kilomètres après la ville de Québec, il se transforme en estuaire ; mais en vérité, on dirait plus une mer. Plus on progresse vers l’aval, plus l’eau est brassée par celle de l’océan, et la qualité unique de ce mélange attire une faune marine unique de baleines et autres cétacés. Le village de Tadoussac est LA capitale de l’observation des mammifères marins. En kayak, en bateau ou même en petit hydravion… les moyens d’approche ne manquent pas, mais le succès de la rencontre dépend tout de même de la bonne volonté de Dame Nature !

Coucher de soleil sur le Lac Saint-JeanCoucher de soleil sur le Lac Saint-Jean

Le Lac Saint-Jean

Immense – 2 fois la superficie du lac Léman – cette mer intérieure constitue une étape irrésistible. Du jardin/plage de notre Lit&Déjeûner, la vue du coucher de soleil sur l’eau fut un spectacle grandiose. Le lendemain matin, nous appréciâmes tout autant celle de la tarte aux bleuets maison qui nous attendait. Les habitants de ces contrées semblent hors du temps, vous ne les entrendrez jamais prononcer un mot d’anglais, « la langue de l’oppresseur ». Leur habitat et leurs coutumes font furieusement penser à Magasin Général ; ces êtres resteront gravés dans votre mémoire par leur gentillesse et leur caractère bien trempé.

À la pointe ouest du lac se trouve le Zoo sauvage de Saint-Félicien, où nous avons rendez-vous avec l’ours blanc et ses compères. « Les Sentiers de la Nature » sont l’une des attractions phares et proposent une expérience inédite : ce ne sont pas les animaux qui sont en cage, mais les visiteurs ! Pour ce faire on prend place dans un train qui parcourt les principaux biotopes du Canada, et où la faune est autonome. Grosse émotion quand le bœuf musqué charge, et teste la solidité de notre wagon… Le message est clair, la faune est ici chez elle, les humains sont juste tolérés. 

D’autres hommes étaient là, avant Jacques Cartier et les colons européens. L’immensité du Nord est resté le territoire des Amérindiens et – même si tout n’est pas rose – leur place dans la société canadienne est considérée comme une véritable ressource économique et culturelle. Dans la région du Lac, cet héritage est sensible, il ne tient qu’à vous d’aller à sa rencontre.

Tarte au chocolat et bleuets du jardin

Tarte au chocolat et bleuets du jardin

Cougar en chasseCougar en chasse

La ville de Québec

La capitale administrative de la province cultive son charme propre et sa différence avec Montréal, la capitale économique. La construction la plus emblématique de Québec est le Château Frontenac : sous ses airs de forteresse médiévale, il s’agit en réalité d’un hôtel dont la massive tour centrale n’a été achevée qu’en 1924. Prestations quatre étoiles, vue panoramique, le lieu a vu passer les plus grands. Nous n’y avons pas pris de chambre, étant invités à passer la nuit chez des locaux… rencontrés sur la route, 3 jours plus tôt ! Oui, les Québécois sont ouverts, spontanés, et (très) accueillants.
Le Vieux Québec est constitué d’un entrelacs de rues piétonnes ; il y fait bon flâner, se restaurer, s’imprégner de l’ambiance décontractée. La ville compte environ trois fois moins d’habitants que Montréal, elle fait naturellement valoir un caractère plus authentique. 

Le Château Frontenac domine la vieille ville et le Saint-LaurentLe Château Frontenac domine la vieille ville et le Saint-Laurent

Ce périple québecois fut une expérience assez inoubliable. En le préparant, de nombreuses options de parcours se sont présentées ; malheureusement nous n’avons pas pu tout faire…Parmi les variantes à envisager et selon les possibilités de chacun, il y a :

Le Nord. Territoires presque polaires, entre la Baie d’Hudson et la Mer de Baffin ; pour les amoureux de nature extrême qui n’oublieront pas de s’habiller en conséquence.
La Gaspésie. Cette péninsule bordant la rive droite du Saint Laurent mérite sa réputation, étant presque considérée comme une destination à part entière. Comptez une petite semaine pour en apprécier le charme.
Les Chutes du Niagara. Situées à 650 km de Montréal, elles méritent le déplacement à condition d’agrémenter le trajet d’autres étapes.
Boston, la Nouvelle Angleterre et… New York. Pour ceux qui voudraient se laisser tenter par un voyage XXL, sachez que la grosse pomme est à 1h15 d’avion (6 heures de voiture) de Montréal ; et Boston est plus proche encore.

Un road-trip aux couleurs de l’été indien, n’est-ce pas tentant? 

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE