Le Tour du Monde à la voile

10 NOVEMBRE 2016

Le Tour du Monde à la voile

Everest de la voile, le Vendée Globe s’élance pour 3 mois de course autour du monde, en solitaire et sans escale. Ces skippers professionnels aux commandes de voiliers ultra-performants, des centaines de milliers de passionnés les suivent et vont même tenter de les dépasser… en restant bien au sec !
La compétition se tient tous les 4 ans, comme d’autres rendez-vous sportifs majeurs. François Gabard a remporté la dernière édition et bouclé le globe en 78 jours, 2 heures et 16 minutes. Phileas Fogg battu, et record en jeu ! Les foils (ailerons mobiles ultra perfectionnés) donnent déjà du piment à cette 8ème épreuve ; la vidéo ci-dessous donne un aperçu des difficultés qui attendent les concurrents.

Sportifs, aventuriers, tacticiens, occasionnellement mécaniciens et docteurs, les participants vont passer la fin d’année, les fêtes et début 2017 en mer. Seuls. Les conditions de sommeil, d’alimentation, de confort et de sécurité qu’ils acceptent sont certainement qualifiées d’inhumaines par Amnesty International ! Mais l’importance du défi sportif prend le dessus… 

Pour suivre la course, laissez tomber L’Équipe. Mettez plutôt le cap sur la référence Voiles & Voiliers, sans oublier l’officiel vendeeglobe.org, pour un éclairage complet sur la course et ses coulisses. 

Le Tour du Monde à la voile

Le jeu Virtual Regatta permet de participer à la course, par l’intermédiaire de son ordinateur ou de son smartphone. On prend les rênes de son voilier virtuel, avec une interface simple et réaliste. On affronte les skippers réels, ses amis, ses collègues…
Bien sûr le départ a déjà été donné, mais que les retardataires se rassurent : ils seront placés au coeur du peloton dès leur inscription. 

Le Tour du Monde à la voile

Il ne s’agit pas d’une simulation, mais d’un jeu de stratégie. Il n’est donc pas nécessaire de passer beaucoup de temps devant l’écran. Un oeil sur les prévisions météo, un autre sur les plus proches concurrents… il ne reste plus qu’à donner le cap que suivra le voilier jusqu’à la prochaine connexion. Certes ponctuellement il faut être vigilant : ceux qui ont participé aux éditions précédentes ont connu le « plaisir » de mettre un réveil à 3 heures du matin pour négocier le délicat passage du Cap Horn !

Le Tour du Monde à la voile

L’expérience est surtout intéressante car elle permet d’apprécier, sur la durée, les exploits que réalisent les concurrents en mer. Vous imaginerez les semaines qu’ils passent dans les terribles et glaciales mers de l’Antarctique. À ceux qui viendront grossir les rangs des marins virtuels, je dis bon vent – et, si vous me cherchez sur l’eau, je suis PhiB69 😉

Le Tour du Monde à la voile

Lors des précédentes éditions, le jeu Virtual Regatta proposait 2 modes de course, avec ou sans options. Ces options (voiles professionnelles, possibilité de « programmer » son bateau sur plusieurs jours…) donnent un avantage de performance et de confort dans l’usage du jeu. Naturellement, elles sont payantes.

La « nouveauté » cette année, ce sont les incessantes coupures publicitaires imposées aux Sans Options et qui rendent pratiquement obligatoire le passage par la caisse. Pour un jeu fondé sur la convivialité et les valeurs de la voile, la méthode est discutable. 

Le Tour du Monde à la voile

Les partenaires du Vendée Globe méritent d’être cités. Déjà, plusieurs skippers sont engagés au bénéfice d’associations caritatives, on suivra ces bateaux avec la plus grande bienveillance. Et puis, il y a les partenaires officiels… que je m’autorise à classer par légitimité décroissante aux côtés de cet évènement. Helly Hansen est une référence dans le domaine du textile technique marin, et la marque Land Rover cultive son statut « baroudeur chic ». Mais Ice Watch parachuté « chronométreur officiel » force son talent avec cette curieuse édition limitée ; et que dire de Sodebo « traiteur officiel »?

Eric Bellion sur "Comme un seul homme", une belle cause.Eric Bellion sur « Comme un seul homme », une belle cause.

Qui aime bien châtie bien et quelques râleries n’enlèveront rien au fait que le Vendée Globe est irremplaçable. Plus on découvre la réalité de tous les acteurs de cet évènement, la difficulté de l’épreuve et les capacités de l’être humain donnent le vertige. Et comme dans tout sport mécanique, le « pilote » serait bien démuni sans le travail préparatoire de ses équipiers…

Le Tour du Monde à la voile

Pour continuer à voguer sous des cieux favorables :
5 bateaux de rêve, l’art & la performance sur l’eau
Land Rover et Kawasaki, mariage consommé. Et de quelle manière !
L’IWC Portugaise, la montre créée par et pour les navigateurs.

Philippe B
philippe@lyonaumasculin.com
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE