Christophe Fenwick, le chic au bout des doigts

12 décembre 2017

Christophe Fenwick, le chic au bout des doigts

L’élégance authentique tient parfois à ces détails que l’œil avisé distingue, procurant une intense satisfaction au porteur. En racontant aussi l’histoire d’un passionné, ces objets deviennent alors particulièrement attachants. C’est le cas des créations de Christophe Fenwick.

Gants Christophe Fenwick à Lyon

On peut vouloir s’habiller sans contrainte et néanmoins conserver un signe distinctif précieux et discret: une pièce de maroquinerie, une paire de boutons de manchette… Dans cet esprit, la découverte au guidon de la Triumph Street Twin des gants Christophe Fenwick fut une révélation. La vue, le toucher, l’odorat ne s’y trompèrent pas: ces luxueuses pièces uniques…

Gants moto en cuir Christophe Fenwick

… sont destinées au pilotage de machines d’exception. Sur le site ChristopheFenwick.com, les Jaguar, Ferrari et Aston Martin paraissent visiblement heureuses d’être manipulées par ces mains habillées. Inspirés des gants de conduite des années 60, les modèles portent des noms évocateurs: Montlhéry, Goodwood, Le Castellet ou encore Mille Miglia. Ils nous rappellent aussi que les gants se portaient alors en toutes saisons.

Gants cuir été Christophe Fenwick

À Lyon, on expose fièrement la marque chez The Royal Racer, ainsi que chez Pop&Shoes. Mais comme la meilleure volonté du monde ne leur permet pas d’avoir en stock toutes les variantes de tailles et coloris… on peut aussi trouver son bonheur sur la boutique en ligne de Christophe Fenwick.
Notez bien qu’en cette période de fêtes et si vous êtes de passage à Paris, la marque a investi Le Bon Marché avec un showroom éphémère. Le reste de l’année, Delphine et Christophe vous reçoivent (sur rendez-vous) dans l’atelier de la rue Saint Honoré.

Gants en cuir vintage, Christophe Fenwick

Créateur, artisan, amoureux des belles choses, Christophe Fenwick transmet sa passion et rend tangible le soin apporté à ses gants. La sélection des peaux de veau, de cerf ou de chevreau illustre cette démarche ; l’art italien de la patine y exprime toute sa palette de couleurs et textures. Après mûre considération, j’ai porté mon choix sur une paire de « Le Mans », en cuir de cerf retourné et patine Dusty Yellow. Sans trahir la surprise du déballage, je vous assure que les attentions portées aux clients sont exquises !

Gants Le Mans Christophe Fenwick

Les gants Christophe Fenwick en situation.

Les motards peuvent se laisser tenter, et d’ailleurs il n’est pas rare de croiser à Lyon des amateurs de la marque. Pour autant, on se souviendra que la protection est « vintage » et qu’ils sont davantage adaptés au Gentlemans Ride qu’aux trajets quotidiens. En revanche, en automobile (ancienne, si possible), le confort de conduite est spectaculaire… addictif, même.
Les gammes estivales sont si légères qu’elle tiendraient plutôt « frais » aux mains ; même par fortes chaleurs, la finesse de la peau rend plus sûre la prise sur le volant. Ci-dessous, une démonstration pendant l’épreuve chronométrée du dernier Rallye Vin’tage.

Gants de conduite en cuir Le Mans

Clairement, ces gants ont été pensés et produits dans un but fonctionnel, le plaisir de conduite. Que cette qualité intrinsèque aille de pair avec l’esthétique, c’est juste l’essence des plus grandes maisons du luxe français. Révisez vos classiques: les articles de sellerie Hermès, la bagagerie Vuitton, etc.
Christophe Fenwick planche actuellement sur sa future gamme de mocassins et driving shoes. Prolongement naturel de la démarche, afin que les pédales soient actionnées avec autant de grâce que le volant ! Le créateur diffuse à l’occasion ses travaux en cours sur les réseaux sociaux ; les vignettes qui suivent donnent un aperçu du compte Instagram @christophefenwick.

Gants Christophe Fenwick, sur Instagram @christophefenwick

Alors certes, nous sommes en présence d’accessoires (très) chics. Mais ces objets vivants font revivre les saveurs d’une époque et d’un savoir-vivre. Je vous parle d’un temps où le conducteur traitait sa machine avec respect ; en retour, l’automobile faisait l’effort de se doter d’une boîte à gants. Ce n’est pas Arturo Benedetto Giovanni Giuseppe Pietro Archangelo Alfredo Cartoffoli de Milano (héros d’une course-poursuite de 4 pages dans L’Affaire Tournesol) qui dira le contraire !

Gants en cuir vintage, made in Italy

Cet article vous a plu? Vous aimerez peut-être:

Le soulier de golf, par Berluti
Le chronomètre Monaco Historique
Le nœud pap’ de plumassier

Philippe besseau
philippe.besseau@hotmail.fr
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE