E-Raw, la moto électrique née à Lyon

16 février 2017

E-Raw, la moto électrique née à Lyon

Design époustouflant et fabrication méticuleuse : le concept de moto électrique E-Raw est désormais roulant ! Basée à Lyon, la société Essence Motocycles nous invite à rouler autrement ; faisons connaissance avec la machine et son créateur.

E-Raw, la moto électrique par Essence Motocycles

La conception de cette machine est avant tout une histoire d’hommes. Le designer Martin Hulin résume son envie de départ : « Apporter ma contribution à l’enjeu écologique… en faisant quelque chose de cool ». L’objet roulant attise les passions et alimentera sans doute la controverse… Et nombreux sont les motards qui ne sont pas prêts à troquer leurs bons vieux pistons contre un moteur électrique. L’E-Raw semble tout droit débarquée du futur, avec pour mission de bousculer les a priori. Sur le papier, les arguments sont solides. L’essai de la machine nous en apprend plus sur sa vocation.

La moto E-Raw à l'essai

Au guidon de l’E-Raw

Le prototype est en constante évolution et l’équipe d’Essence Motocycles finalise ses performances. À ce jour, la puissance du laboratoire roulant est volontairement bridée. Pour autant, les premières sensations au guidon sont des plus prometteuses.
Qui dit propulsion électrique, dit puissance continue, sans boîte de vitesses ni embrayage. La poignée droite commande l’accélération, le levier de frein droit actionne le freinage couplé. Le levier de frein gauche commande le frein moteur. En pratique, le fait de simplement couper les « gaz » a pour effet de laisser la moto sur sa lancée, comme un vélo en roue libre. En tirant le levier gauche, on enclenche le frein moteur, tout en récupérant de l’énergie. Intuitif et efficace !

À faible allure, la stabilité et la maniabilité de la machine sont spectaculaires. Le poids est contenu, et surtout, le centre de gravité rase les pâquerettes.
Les interrogations que soulèvent la selle rigide trouvent réponse sur route dégradée. La position de conduite et la qualité des suspensions se révèle très confortable sur des distances raisonnables.
Enfin, la bande-son produite par l’E-Raw participe à l’expérience « aérienne » de la conduite. Par moments, on se croit au guidon d’un speeder bike – ou d’un podracer – les fans de Star Wars apprécieront !

E-Raw : design Expemotion

La conception de la moto est « puriste » : les aides électroniques qui envahissent les gammes thermiques n’ont ici pas leur place. L’accent est mis sur les qualités objectives : robustesse, durabilité… et plaisir de conduite. L’examen attentif du prototype révèle un soin de fabrication exceptionnel, secondé par des pièces de premier choix. La suspension est confiée à Öhlins, le freinage est estampillé Beringer.

E-Raw, la moto électrique par Essence Motocycles

Mais le plus spectaculaire réside dans le savoir-faire maison. Lors de l’essai, de nombreux amateurs nous questionnent : « Vous avez pris quoi comme base? » – « Une page blanche« , répond Martin Hulin. Du bras oscillant usiné dans la masse au châssis treillis, des écopes de refroidissement au spectaculaire combiné réservoir-selle en lamellé-collé, tous les organes principaux sont nés de l’imagination d’Essence Motocycles. L’idée de remplacer le bloc compteur par un smartphone a nécessité la création d’un support original, lui aussi taillé dans l’aluminium massif.

E-Raw, the concept bike test ride

Fiche technique de l’E-Raw V2

Moteur 109 ch, couple 180 Nm. Batteries 10,1 kWh, autonomie 185 km.
Poids : 167 kg. Performances : 0 à 100 km/h en 3,5 s ; Vmax 155 km/h.
Le prix de l’E-Raw V2 est à raprocher de celui de machines comparables en termes d’exclusivité (Avinton, Confederate). Vraisemblablement, autour des 60 000 € pour un authentique concept-bike roulant, et dont la production sera volontairement limitée à 10 exemplaires.

Concept moto E-Raw, CCI Lyon

L’histoire d’Essence Motocycles ne fait que commencer. Le projet est accompagné par la CCI de Lyon, et s’inscrit dans une démarche où toutes les parties prenantes sont impliquées durablement. Une aventure humaine et technologique, à suivre de très près !

essencemotocycles.com

Philippe besseau
philippe.besseau@hotmail.fr
1Commentaire
  • tacheau
    Posté à 08:08h, 22 février Répondre

    très belle article ! longue vie à essence motorcycles !

COMMENTER CET ARTICLE