Mazda CX-5, l’amélioration continue

16 juillet 2017

Mazda CX-5, l’amélioration continue

Emblématique du renouveau de la marque, le Mazda CX-5 retourne sur scène avec son dernier album. Le précédent opus ayant autant séduit la presse que le public, les attentes autour du SUV compact sont grandes. Et comme la concurrence n’a pas chômé, le nouveau CX-5 doit viser plus haut, et plus juste.

Le nouveau Mazda CX-5 à l'essai

Le premium, autrement?
Le club fermé des marques de premier rang n’accepte que rarement de nouveaux membres. Mazda ne cache plus son ambition, et le constructeur indépendant muscle son jeu. La fiabilité du made in Japan se classe entre Audi et BMW selon Que Choisir, et la qualité perçue a été copieusement travaillée. Du nouveau coloris signature « Soul Red Crystal », au bruit feutré de la fermeture des portières, les détails donnent le ton. La question sera donc : le CX-5 possède-t-il toutes les qualités requises pour affronter les ténors du segment?

Le Mazda CX-5 : SUV pour audiophiles

Profitons d’un instant devant l’Auditorium Maurice-Ravel pour adresser un clin d’œil aux audiophiles. En finition Sélection haut de gamme, l’automobile est dotée d’un système Bose à 10 hauts-parleurs. Mazda chouchoute les mélomanes ! Ainsi, Michael Jones a donné un concert privé pour le lancement du CX-5 à la concession lyonnaise Mazda Elite Motors.

Lancement Mazda CX-5 à Lyon avec Michael Jones

Avant l’entrée des musiciens sur scène, les échanges entre propriétaires de la précédente version furent passionnés. Examinant la nouveauté dans les moindres détails, ils arrivent à cette conclusion : Mazda propose « la même, avec tout en mieux« . Aux chapitres du look et des équipements, surtout ; voyons comment cela se vérifie sur la route.

Au volant du nouveau Mazda CX-5

Les motorisations, dérivées de la génération précédente, reçoivent des retouches mécaniques d’équilibrage. Les bruit et les vibrations sont diminués, l’agrément en hausse. La boîte automatique (6 rapports) équipant le modèle d’essai s’avère souple et réactive ; les inconditionnels de la commande manuelle trouveront aussi leur bonheur.
La transmission 4 roues motrices de type « prédictif » (comparable au X-Drive BMW) répartit le couple selon les sollicitations. À l’usage, le comportement du Mazda CX-5 est naturel et sécurisant en toutes situations.

Le nouveau Mazda CX-5, essai urbain

Prenons le boulevard Vivier-Merle et les petits rues adjacentes pour tester le comportement urbain. Outre la maniabilité et la visibilité, les systèmes complets d’aide à la conduite facilitent l’exercice. Une batterie de capteurs permet à l’automobile d’analyser son environnement, statique et mouvant, à 360°. Que la circulation soit fluide ou chargée, le système démontre pleinement ses capacités. Sécurisant sans être intrusif, cet équipement libère le conducteur ; ses aspects pratiques se révèlent particulièrement reposants dans les bouchons.

Le design du nouveau Mazda CX-5

Sur le plan esthétique, le design Kodo s’inspire du mouvement de la nature, épuré et gracieux. Les lignes et proportions du CX-5 se rapprochent de celles des best-sellers du segment : par exemple, la calandre statutaire évoque le F-Pace Jaguar. Les détails affirment ces ambitions haut de gamme, avec la présence d’éléments distinctifs en finition supérieure. Chromes et laques noirs, antenne « aileron de requin », jantes 19 pouces en alliage bi-ton « gun metal » participent à cette réussite visuelle. La signature lumineuse des feux avant et arrière à LEDs illustre à elle seule la volonté de Mazda : élégance, dynamisme, harmonie.

Le design du nouveau Mazda CX-5

La vie à bord du Mazda CX-5

Le concept-maison Jinba Ittai, ou « l’osmose parfaite entre le cavalier et sa monture », avait déjà prouvé ses qualités à bord du MX-5 RF. La marque japonaise poursuit dans cette voie avec des applications pratiques. La nouvelle planche de bord est un modèle de lisibilité et d’ergonomie ; les commandes sont instinctives et de manipulation agréable. L’affichage tête haute est complet et limpide. Clairement, la place du conducteur reçoit des attentions particulières ; les passagers profitent de l’agencement intérieur confortable. Le coffre est volumineux, et doté d’un hayon électrique comme l’exige la « norme » à ce niveau de prestations.

Mazda CX-5 : le coffre

Les places arrière profitent de progrès notables. Ceux dont les enfants – par exemple – souffrent du mal des transports liront ces lignes avec attention ! En effet, Mazda a étudié les principes dynamiques du virage, et les effets ressentis à chaque place de l’habitacle. Baptisée G-Vectoring, la technologie issue de cette recherche apporte un gain de stabilité sensible. Ajoutez à cela une ventilation dédiée, et plus de place pour plus de bien-être… le Mazda CX-5 veut rendre obsolètes les arrêts en catastrophe sur le bas-côté, l’effort mérite d’être souligné !

Mazda CX-5 : l'intérieur

Participant au sentiment de confort et de sécurité, les matériaux flattent les sens. Appliques décoratives en « Metal Wood » et garnissages latéraux à surpiqûres illustrent le niveau de soin voulu par Mazda. La sellerie en cuir blanc perforé Pure White fait partie des options payantes, mais à 200€, on ne peut pas dire qu’elle soit sur-facturée. D’une manière générale, la marque s’applique à garantir un rapport qualité/prix non seulement élevé, mais très lisible. Le configurateur du Mazda CX-5 permet de mesurer cet effort, sur une gamme qui démarre à 30 100€, et culmine à près de 45 k€.

Le Mazda CX-5, finition Sélection

Aussi plaisante soit-elle, la vitrine virtuelle ne dispense pas l’accueil et le service que l’on trouve dans les concessions Mazda Lyon – Elite Motors, à Vénissieux et à Vaise. Les équipes sont bien sûr expertes en technique et en conseil, elles se distinguent aussi par d’autres compétences. Le lien humain, le rapport à l’environnement sont à citer ; profitez donc d’un essai pour goûter au miel produit sur le toit de la concession !
Le mot de la fin. Le nouveau Mazda CX-5 s’impose comme une alternative rationnelle et plaisante aux Tiguan, Ateca, et vise même plus haut. Des qualités équilibrées (et un excellent bouche-à-oreille) ont construit le succès du modèle initial dès sa sortie ; avec cette version remasterisée, Mazda satisfait ses fans, tout en élargissant son public.

Feux arrière à LEDs : Mazda CX-5

À l’essai : Mazda CX-5 2.2L Skyactiv-D 175ch 4×4 Sélection

Fiche Technique:
Moteur 4 cylindres diesel 2,2L
Puissance 175 ch à 4500 tr/min, couple
Dimensions : Long. 4,55 Larg. 1,84 Haut. 1,68. Poids à vide 1535 kg
Performances:
0 à 100 km/h: 9,5 s. Vmax: 208 km/h
Consommation mixte 5,8 L/100 km
Tarifs:
Modèle disponible à partir de 30 100 €
Prix du modèle d’essai avec équipements et options: 43 600 €
Voir aussi: Plus d’information concernant le CX-5 sur EliteMotors.fr

Mazda CX-5 : Drive Together

Cet article vous a plu? Vous aimerez peut-être aussi :
Automobile 2017 : le Top 10 des modèles attendus
Place to be: le Café-comptoir F2
Vie pratique: 7 astuces contre le démarchage téléphonique

Philippe besseau
philippe.besseau@hotmail.fr
Pas de commentaires

COMMENTER CET ARTICLE